Toulouse. Noir comme les nazis (La Depeche) #Toulouse

Dans son testament, Thomas Bernhard avait interdit toute représentation de ses pièces en Autriche, son pays pour lequel il a eu ses mots les plus durs. Dans cette lignée, «Avant la retraite» sa pièce présentée au Sorano par le groupe Merci, est une véritable charge contre les Autrichiens qui non seulement avaient plébiscité Hitler et largement participé aux horreurs nazies, mais encore conservé en eux cette idéologie aussi atroce que…

Lire la suite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.