Prélèvement à la source : l’expert-comptable aux côtés des entreprises (La Dépêche)

Sur le papier, la réforme semble relativement simple. A partir du 1er janvier 2019 est mis en place le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Pour le contribuable, c’est un nouveau réflexe à acquérir. Mais pour les employeurs, c’est tout un monde de nouveaux process à mettre en place. Et là encore, les experts comptables joueront un rôle stratégique.

Impossible de passer à côté de l’information. A la télévision, à la radio, dans les journaux… : le gouvernement a fait oeuvre de pédagogie pour expliquer pourquoi – et surtout comment – le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu entrera en vigueur dès le 1er janvier 2019. Une réforme qui vise, sur le papier, un objectif de simplification, mais aussi de « justice » fiscale. Il s’agit en effet d’adapter le recouvrement de l’impôt au titre d’une année à la situation réelle du contribuable au titre de cette même année, sans pour autant en modifier les règles de calcul.

En clair, cette réforme doit avoir pour effet de supprimer le décalage d’un an, parfois mal vécu par les Français, entre la perception des revenus et le paiement de l’impôt sur ces revenus. Ainsi, pour toutes les personnes qui connaissent un changement de situation financière (entrée dans la vie active, retraite, augmentation de salaire, perte d’emploi, congé sabbatique…) ou un bouleversement de leur structure familiale (mariage, pacs, naissance, divorce, décès…), l’impôt s’adaptera plus vite. Et ce n’est pas anecdotique, puisque selon le ministère de l’Economie, « chaque année, 30 % des contribuables voient leurs revenus baisser d’une année sur l’autre et doivent s’acquitter d’un impôt qui ne correspond plus à leurs revenus ».

Dès cette année, alors que les contribuables déclareront leurs revenus 2017, en optant s’ils le souhaitent pour un taux de prélèvement individualisé (c’est-à dire différencié au sein du couple), l’administration fiscale se chargera d’envoyer leurs taux à leurs employeurs (dans le cas de salariés).

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.