Fiche de paie papier : est-ce vraiment la fin ?

Le mouvement de dématérialisation des procédures RH semble inarrêtable, mais pour l’instant, 80% des salariés français reçoivent encore leur bulletin de salaire par papier.

Avant, tous les 1er du mois, Michel recevait une lettre. Une très belle lettre dans une enveloppe d’un blanc éclatant sur laquelle quelqu’un avait pris le soin de tamponner : Personnel. Cette lettre, c’était son bulletin de salaire envoyé chaque mois avec amour par son entreprise.  

Cette lettre, Michel y tenait car il la rangeait dans sa pochette bleu, la pochette des feuille de paye à côté de la jaune, celle des factures de gaz. Une démarche prend de la place, mais Michel aime bien avoir des archives et pouvoir prouver à sa futur caisse de retraite qu’il a bien cotisé en mars 1986.

Malheureusement depuis quelques temps quand Michel descend à la boite aux lettres : plus rien. EDF lui a déjà fait le même coup l’année dernière. L’heure est à la dématérialisation. ” Vos fiches de paye sont désormais disponible dans votre coffre-fort numérique”,  lui a expliqué son entreprise.

Le coffre-fort numérique, un concept totalement abstrait pour Michel qui refuse de comprendre. Cette dématérialisation est pour lui un scandale : on en est à économiser un timbre, une enveloppe et de la salive de DRH ? ” Mais enfin Michel tu peux imprimer ta feuille de paye au bureau si tu tiens à la ranger dans ta pochette ” , a tenté Florence. Mais rien n’y fait : “c’est déshumanisant” insiste-t-il. 

Alors Michel est-il le seul à mal vivre la dématérialisation des procédures administratives dans son entreprise ? La première chose dont il faut avoir bien conscience, c’est que pour l’instant tout ça n’est encore qu’un vaste chantier.

Selon un sondage réalisé par le cabinet de conseil Althéa : 80% des salariés français reçoivent toujours leur bulletin de paie au format papier et plus l’entreprise est petite, plus la tendance est forte. Mais attention c’est un chantier qui avance vite, très vite et les salariés en sont bien conscient : 86% sont persuadés qu’ils vont bientôt y passer. Mais alors comment leur faire passer accepter cette évolution ?  Contrairement à Michel qui voue un amour inconditionnel au papier, les français eux sont sensible à l’argument écologique. C’est même, selon le sondage le premier à leur avancer si vous voulez les convaincre que la dématérialisation c’est fantastique. Bien plus que la sécurisation des données ou la praticité de la démarche.

Conclusion : la prochaine fois que Michel reçoit une lettre de son entreprise, qu’il ne se réjouisse pas trop vite. C’est pas le bulletin de paie qui est revenu, c’est plutôt qu’il est viré.

Source