Les prix de l’immobilier ont continué de monter en 2018 : que pouvez-vous acheter avec 100.000 euros ?

LOGEMENT – Les Notaires ont présenté ce jeudi un premier bilan de l’année immobilière. Toujours dans un contexte de taux de crédit immobilier très favorable, les prix des biens anciens ont continué de monter. Une stabilisation pourrait intervenir en fin d’année en province tandis qu’à l’inverse, l’envolée devrait s’intensifier en Ile-de-France.

Le nombre de ventes frôle le million sur l’année qui vient de s’écouler (d’octobre 2017 à septembre 2018). Près de 956.000 logements anciens se sont ainsi vendus en France sur les douze derniers mois, selon un premier bilan de l’année immobilière présenté ce jeudi 13 décembre par les Notaires. Un volume en hausse de 0,8% sur un an qui tend à se stabiliser après deux ans d’envolée portée par des taux de crédit immobilier très bas. 

“Le marché se calme, il n’y a pas de risque de bulle financière en vue”, selon le président de l’Institut notarial de droit immobilier, cité par l’Agence France-Presse. Le contraste est cependant marqué entre l’Ile-de-France (175.400 ventes) et la province (780.600 ventes). Le nombre de transactions a en effet reculé en région parisienne (-1,9%) alors qu’il a augmenté sur l’ensemble des autres régions (+1,5% en moyenne).

Laurence VALDÉS

Lire la suite …

Acheter un bien immobilier à deux : à chaque statut ses règles

Mariés, pacsés ou en union libre, il existe plusieurs cas de figure pour concrétiser un projet immobilier en commun. Mais pour un achat serein, mieux vaut anticiper les dispositions afin d’éviter d’éventuelles complications.

● L’achat immobilier dans le cadre du mariage

Si vous êtes mariés, les conditions de votre achat immobilier dépendent de votre régime matrimonial. En étant unis sous le régime de la communauté, le principe est simple: le patrimoine se compose à parts égales de biens appartenant automatiquement à chacun des époux. Dès lors, en cas de divorce, les deux parties ont droit à 50% du montant de la valeur du bien.

Si vous êtes unis avec un contrat de mariage, il y a deux possibilités pour acheter ensemble. La première, et la plus classique, est l’achat en indivision. Dès lors, le logement appartient à chaque époux à hauteur de sa contribution financière. La seconde option est l’achat aux deux noms. Dans ce cas, la valeur du bien immobilier est répartie entre les époux selon leur choix.

» LIRE AUSSI – Retrouvez l’intégralité de l’émission sur l’acquisition / vente sur Figaro Immo

«Les fondamentaux lorsque l’on achète un bien immobilier à deux sont de respecter certains principes. C’est celui qui paye qui est propriétaire. Si vous avez fait un contrat de mariage sous le régime de la séparation de bien ou si vous êtes pacsés, il y a des règles. Quand on s’aime, tout va bien. Par contre, en cas de séparation, tout se complique. La question «qui a payé quoi?» ressort systématiquement. Par le biais des héritiers par exemple comme par l’administration fiscale qui peut réclamer des comptes en demandant comment le bien a été financé. Est-ce un prêt, une donation, dans ce cas, c’est taxable etc.» indique Maître Stéphane Adler.

Lire la suite …

Vendre ou acheter un bien déjà loué, une bonne affaire ? (BFM)

Acheter ou revendre un bien immobilier déjà loué parait complexe, pourtant les règles du jeu sont bien définies par le cadre législatif.

D’abord, première règle : il faut faire preuve de vigilance et d’anticipation pour ne pas se retrouver bloqué par un locataire mauvais payeur. Pour un investisseur, acheter avec le locataire en place permet d’avoir une analyse de la rentabilité de son investissement et d’acheter son logement moins cher.

Le congé pour vente : quels délais pour prévenir le locataire ?

Dans le cadre d’une location non meublée, le bail est d’une durée de 3 ans renouvelable tacitement. Il faut donc veiller à ne pas rater la fenêtre de tir si l’on souhaite vendre son logement inoccupé. Le congé pour vente doit être adressé au locataire au moins 6 mois avant l’échéance du bail.
Dans le cadre d’une location meublée, le bail est d’une durée d’un an et le congé pour vente doit être notifié au locataire 3 mois avant la fin du bail.

Comment adresser le congé pour vente et que doit il contenir ?

Il est ainsi conseillé d’envoyer le congé par lettre recommandé avec accusé réception ou par acte d’huissier. Pour éviter la nullité du courrier il est impératif de mentionner : prix de vente et descriptif du bien. Attention, depuis le 1er janvier 2018, pour les locations vides, le propriétaire doit joindre une notice d’information réglementaire.

Priorité d’achat du locataire

Le locataire qui reçoit un congé pour vente peut se porter acquéreur du bien qu’il occupe. Il dispose d’un délai de 2 mois pour se positionner puis de 2 mois supplémentaires pour réaliser l’acquisition (4 mois en cas de recours à l’emprunt).

Réalisation de la vente

L’acte notarié sera régularisé après le départ effectif du locataire. Le nouveau propriétaire s’il est investisseur, pourra faire le choix de conserver le locataire dans les lieux en signant un nouveau bail.

Lire la suite …