Recrutement à Disneyland Paris : plus de 8000 emplois à pourvoir en 2019

Un tour d’horizon des offres d’emploi partout en France. À Disneyland Paris, en 2019, 7000 CDD et plus de 1000 CDI sont proposés par le parc d’attractions.

Comme l’an passé, Euro Disney a prévu d’embaucher plus de 8 000 personnes (7000 CDD, plus de 1000 CDI) en 2019. Dès ce mois de février, 2000 CDD de deux à huit mois à temps plein sont à saisir (serveur, commis de cuisine, bagagiste, barman, surveillant de baignade, opérateur d’attraction, etc.) pour des périodes allant jusqu’à la fin août, sur le parc Disneyland, en Seine-et-Marne.

Par ailleurs, 400 CDI sur les 1000 sont d’ores et déjà ouverts à candidature sur des postes d’assistant social, médecin du travail ou technicien audio et vidéo, par exemple.

Les candidats doivent postuler via Internet puis une présélection est réalisée. Une première session de recrutement aura lieu les 8 et 9 février sur le parc. Majeurs et ayant un « bon niveau en français et anglais », les candidats doivent aussi avoir une « flexibilité horaire entre 6 heures le matin et 2 heures le soir, ainsi qu’une disponibilité le week-end », indique Euro Disney.

L’objectif est de renforcer ponctuellement les équipes lors des grosses périodes de l’année que sont les vacances de février, Pâques, la grande saison d’été, Halloween puis la période des fêtes de fin d’année. La restauration et l’hôtellerie sont les deux grands pôles de recrutement pour ces CDD.

Un millier d’emplois pérennes de plus d’ici à 2025

Avec 16 000 salariés, Disneyland Paris est le premier employeur monosite de France. Un chiffre qui va encore augmenter dans les années à venir. Un millier d’emplois directs sur les attractions, les spectacles, la restauration, les boutiques, les fonctions supports et l’administration est prévu d’ici à 2025.

LIRE AUSSI >La fabuleuse ascension professionnelle de Marco Bernini chez Disney

Ce recrutement permettra d’accompagner l’extension du second parc, Walt Disney Studios, par la création de nouvelles attractions d’envergure au cours des six prochaines années. Les travaux doivent démarrer en décembre 2019 pour la création de trois universdédiés à Marvel, « Star Wars » et « La Reine des neiges ». Un projet annoncé il y a un an avec un accompagnement de deux milliards d’euros par la maison mère, The Walt Disney Company.

QUI RECRUTE EN 2019 EN ILE-DE-FRANCE ET OISE ?

Sourcehttp://www.leparisien.fr/economie/emploi/recrutement-a-disneyland-paris-plus-8-000-emplois-a-pourvoir-en-2019-04-02-2019-8003442.php

Est-ce légal de ne pas venir travailler à cause de la neige ou du verglas ?

Ces jours-ci, la neige ou le verglas risquent de compliquer la circulation dans plusieurs départements. Dans certains territoires, les autorités recommandent aux automobilistes de ne pas prendre leur voiture. Dans ces conditions, est-il légal de rester chez soi au lieu d’aller travailler ?

Alors que de nombreux départements sont en vigilance orange à la neige et au verglas, dans certaines régions les autorités recommandent de ne pas utiliser la voiture si ce n’est pas indispensable. Les transports urbains sont aussi suspendus en raison des chutes de neige par endroits. Faut-il tout de même, légalement, se rendre au travail ? 

Oui, c’est légal de ne pas se rendre au travail à cause de la neige…

Le Code du travail stipule bien qu’en cas d’intempéries importantes, un retard ou une absence au travail est légale. Mais il précise qu’il faut prévenir son employeur (de préférence par écrit, avec un mail), voire lui fournir des preuves de sa bonne foi. Avec une photo, par exemple. 

… mais le salarié peut perdre sa journée de salaire

En revanche, l’employeur a le droit de retenir de votre salaire cette journée non travaillée, et de la décompter de vos tickets restaurant, sauf si la convention collective de l’entreprise dit le contraire. Pour ne pas perdre sa journée, le salarié peut proposer de télé-travailler, ou encore mettre en avant le “droit de retrait” prévu dans le Code du travail dans les cas où se rendre au travail présente un “danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé.” 

Il est désormais possible de démissionner et de toucher le chômage (CNEWS)

Si démissionner n’ouvrait jusqu’ici aucun droit, la mise en place au 1er janvier 2019 d’une nouvelle indemnisation dans le cadre de la «loi avenir professionnel» permet à certains demandeurs d’emploi de toucher les allocations chômage. 

La «loi avenir professionnel» permet notamment aux salariés démissionnaires ayant un projet de reconversion d’être indemnisés. Pour être éligibles, les demandeurs d’emploi concernés par la loi devront être aptes au travail, être en recherche active d’un emploi, justifier de conditions d’activités antérieures spécifiques et surtout poursuivre un projet de reconversion professionnelle ou de création d’une entreprise présentant un caractère jugé réel et sérieux par la commission paritaire interprofessionnelle régionale. 

[PASCAL GUYOT / AFP]

Lire la suite …