La Peugeot 508 élue plus belle voiture de l’année 2018

La nouvelle berline de Peugeot a eu les faveurs des internautes. Ce n’est pas vraiment une surprise : son style de coupé cinq portes est son principal atout.

Fin du (petit) suspens. Quasiment deux mois après le coup d’envoi de l’élection, le nom de la “Plus belle voiture de l’année 2018” est connu, il a été révélé lors de la cérémonie d’inauguration du 34e Festival Automobile International. Il s’agit de la nouvelle Peugeot 508.

Ce prix est décerné via un vote organisé sur Internet (les voitures en compétition coûtent moins de 60 000 € et ont été lancées en 2018). Lors de la finale, la berline au Lion a recueilli 34,23 % des suffrages. Une victoire qui prouve la réussite de la révolution esthétique de la 508, qui a pris des airs de coupé 5 portes avec une silhouette raccourcie et surbaissée. La Peugeot succède à l’Alpine A110.

Le résultat n’étonne pas vraiment, la voiture faisait partie des favorites. Mais on note tout de même que la deuxième du classement n’est pas si loin. La Mercedes Classe A a eu 28,78 % des votes. Les 3e et 4e sont dans un mouchoir de poche, avec 18,68 % pour le Range Rover Evoque et 18,31 % pour le DS3 Crossback.

On voit que les SUV n’ont pas eu la cote dans cette élection, aux résultats opposés aux chiffres de ventes ! D’ailleurs, les Fiat 500X et Jeep Wrangler avaient été les premières voitures éliminées. La Kia ProCeed était sortie du jeu aux portes de la finale. Au total, depuis le lancement de l’élection, plus de 100 000 votants ont participé.

À côté de l’élection de la plus belle voiture de l’année, il y a des prix décernés par un jury, présidé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte et composé de professionnels passionnés (dont Bruno Solo ou Paul Belmondo). Le jury a distingué une autre Peugeot, l’e-Legend, désignée plus beau concept de l’année. Le nouveau Range Rover Evoque a eu le prix du plus bel intérieur. La supercar de l’année est la Ferrari Monza SP2. Une Palme d’Or a été remise à Dieter Zetsche, patron de Daimler.

Source …

Conduite sans permis ou sans assurance : vous pouvez contester votre contravention en ligne (Capital)

Vous pouvez désormais contester en ligne les contraventions reçues si vous n’avez pas été à même de présenter votre permis de conduire ou votre attestation d’assurance au moment d’un contrôle routier.

Vous avez été verbalisé lors d’un contrôle routier parce que vous n’étiez pas en possession de votre permis ou de votre attestation d’assurance ? Depuis le 21 novembre, vous disposez désormais d’un délai de 45 jours pour scanner et communiquer au site de l’Agence nationale de traitement automatisé des infraction les pièces qui vous manquaient au moment du contrôle, sans risquer de majoration sur votre amende déjà réglée (11 euros pour défaut de présentation du permis et 35 euros pour l’attestation d’assurance).

Lire la suite …

Vinci Autoroutes va envoyer une facture aux automobilistes passés pendant les opérations “péage gratuit” des “gilets jaunes” (FranceInfo)

Si vous êtes passé gratuitement à un péage grâce aux “gilets jaunes”, attendez-vous à recevoir la note. Vinci Autoroutes va demander aux automobilistes qui ont bénéficié des opérations “péage gratuit” de bien vouloir s’acquitter des droits de passage. Le groupe a confirmé à franceinfo cette information du Dauphiné, lundi 17 décembre.

Vinci Autoroutes explique qu’“il s’agit juste d’appliquer une procédure de régularisation” et que les conducteurs ne se verront pas infliger de“pénalités”. L’entreprise compte identifier les usagers passés sans payer à l’aide des caméras de surveillance installées sur les péages et les relancer par courrier postal. Les sociétés d’autoroutes ont en effet accès au fichier des plaques d’immatriculation du ministère de l’Intérieur.

Vinci Autoroutes assure que “beaucoup de clients ont déjà contacté d’eux-mêmes le service clients pour régler leurs trajets”. La société les “remercie”d’ailleurs pour “leur civisme”. Les abonnés des autoroutes Vinci doivent, eux, s’attendre à être contactés par le service clientèle “dans les prochains jours”

“Près de 250 sites” touchés

Dimanche, le groupe a estimé à “plusieurs dizaines de millions d’euros” le montant des dégâts commis sur l’ensemble de son réseau lors des manifestations des “gilets jaunes” depuis un mois. “Près de 250 sites ont ainsi été impactés quotidiennement par les actions des manifestants”, selon le communiqué de Vinci Autoroutes.

Les mises à feu volontaires ont notamment détruit six bâtiments d’exploitation, dont la direction régionale de Narbonne, 33 véhicules d’intervention, 15 échangeurs et plateformes de péage, et dégradé de nombreuses chaussées, détaille l’exploitant. Vinci Autoroutes dénonce également “des dizaines d’actes de vandalisme”, dont des dégradations commises sur des caméras de sécurité, des glissières et des panneaux de signalisation, et “des centaines de tonnes de détritus enlevés” autour des“campements” construits par les manifestants.

(IDRISS BIGOU-GILLES / HANS LUCAS / AFP)