Impôt et cotisations : toutes les nouveautés sur les fiches de paies de Janvier 2019

Prélèvement à la source, cotisations retraite, heures sup’ : le bulletin de salaire que vous recevrez à la fin du mois comprendra de nombreuses évolutions. Décryptage de ces nouveautés, avec un exemple concret.

Chamboule-tout pour la fiche de paie version 2019 ! Le bulletin que vous recevrez à la fin du mois de janvier va intégrer de nombreuses nouveautés, liées aux réformes décidées par l’exécutif et les partenaires sociaux. Au menu : mise en place du prélèvement de l’impôt à la source, refonte en profondeur des cotisations de retraite complémentaire, exonération de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu pour les heures supplémentaires. Pour vous aider à y voir plus clair, voici un exemple de fiche de paie de janvier 2019, que nous ont fourni les Editions Francis Lefebvre, et que nous avons annoté :

Exemple de fiche de paie datée de janvier 2019

Si vous rencontrez des difficultés à lire cette image, cliquez sur ce lien

Note : Il s’agit d’un salarié non-cadre d’une entreprise de 19 salariés, avec un horaire collectif de 35 heures, ayant travaillé 42 heures pendant 2 semaines et selon l’horaire collectif le reste du mois. Les heures supplémentaires sont majorées de 25%.

Lire la suite …

Crédit immobilier : des solutions pour faire passer un dossier bloqué

Malgré les taux bas, certains acheteurs aux profils fragiles commencent à avoir des difficultés à accéder aux crédit. Plusieurs dossiers se retrouvent en effet bloqués, car ils dépassent le “taux d’usure”, un taux plafond au-delà duquel les banques ont interdiction de prêter…

Un comble ! Alors que les taux des prêts immobiliers continuent de flirter avec des planchers historiques – 1,35% sur 15 ans, 1,55% sur 20 ans,1,75% sur 25 ans -, certains profils d’emprunteurs commencent à avoir de sérieuses difficultés à accéder au crédit.

Cette situation cocasse tient à la règle du “taux d’usure”, un taux théorique au-delà duquel un établissement a interdiction de prêter sous peine de subir des poursuites judiciaires. Ce plafond référence à ne pas dépasser est calculé par la Banque de France à partir de la moyenne des taux d’intérêts effectivement pratiqués par les établissements prêteurs durant le trimestre précédent, augmenté d’un tiers.

En raison de la baisse des taux constatée jusqu’en fin d’année dernière, ce taux d’usure n’a donc lui-même cessé de fondre pour atteindre 2,83% sur 15 ans et à 3,01% sur 20 ans (il s’agit d’un taux effectif global incluant l’ensemble des frais : dossier et assurances…). Rien d’alarmant pour la plupart des emprunteurs qui ont encore de la marge pour atteindre ces plafonds ! En revanche, pour les profils de clients les plus fragiles, à qui les banques accordent des taux de crédits souvent bien supérieurs à la moyenne du marché, le niveau bas de ces taux d’usure commence à poser problème…

Lire la suite …

Crédit immobilier : ce que vous pouvez acheter pour 1.000 euros de mensualités, sans apport

Dans le contexte de taux de crédits immobiliers toujours historiquement bas, il est aujourd’hui possible de financer un achat immobilier sans apport personnel. A quelle surface pouvez-vous prétendre pour 1.000 euros de mensualités sur 20 ans et sans apport, selon les villes ?

S’ils sont légèrement remontés depuis leur seuil historique de 2017, les taux de crédits immobiliers restent historiquement bas. Dans ce contexte il est possible de financer un achat immobilier sans apport personnel, tout en bénéficiant de mensualités ultra compétitives. En prenant une capacité d’endettement de 33% (le taux maximum d’endettement admis par les organismes prêteurs pour vous accorder un crédit), un ménage moyen disposant de revenus mensuels de 3.000 euros peut financer l’achat d’un bien à 211.000 euros, sans apport. Ses mensualités de remboursement s’élèveront alors à 1.000 euros par mois, sur 20 ans.

Seulement, vous vous en doutez, avec une telle somme, vous n’aurez pas le même espace à Paris, où le prix moyen du mètre carré frôle les 10.000 euros, qu’à Limoges, où ils s’élève à 1.342 euros. En partant du profil de notre ménage gagnant 3.000 euros par mois, nous avons donc demandé au réseau Century 21 de calculer la surface à laquelle vous pourriez prétendre, pour 1.000 euros de mensualités sur 20 ans, toujours sans apport. Les résultats soulignent d’énormes disparités dans l’Hexagone. Vous pourriez par exemple vous payer un 5-pièces de près de 150 mètres carrés à Valenciennes (Nord-Pas-de-Calais). Ou bien un 4-pièces d’un peu plus de 80 mètres carrés à Marseille. Et si le charme de Limoges vous conquiert, ce sont près de 160 mètres carrés qui vous attendent ! A Paris en revanche, n’espérez pas plus qu’un studio d’une toute petite vingtaine de mètres carrés…