Bercy lève un coin du voile sur l’encadrement du « cashback » (Source Les Echos)

Le gouvernement compte autoriser le développement de ce service de remise d’espèces par les commerçants tout en veillant à ce qu’il ne facilite pas le blanchiment d’argent. Le montant maximal de cash qu’un commerçant pourrait remettre ne devrait ainsi pas excéder 150 euros.
Continuer la lecture de « Bercy lève un coin du voile sur l’encadrement du « cashback » (Source Les Echos) »